La diagonale du vide

Vous aimez les grosses cordes en chanvre des cloches d’église? Les ficelles du rôti patates de mémé le dimanche, le raphia des plants de tomates sur leur tuteur?
Ce podcast est fait pour vous.
« La diagonale du vide est une large bande du territoire français allant de la Meuse aux Landes où les densités de population sont relativement faibles par rapport au reste de la France ». Benoit Giraud la repeuple en s’enregistrant par bribes, petits bouts de ficelle, restes de cordelettes traînant dans un coin d’atelier de planches et de tôle ondulée chez un artisan aux doigts noueux perdu dans la campagne, il la parcourt en illustrant le lien social avec des sons. C’est ce lien qui est au cœur de tous ces instantanés sonores pris sur le vif, souvent en cachette, riches de vérité comme ces vieilles photos trop floues pour mentir.
On passe d’une place de village où à lieu un concert un soir d’été, bruit de foule, rires et musique en décor d’une conversation captée plus près, on est là, présent, au milieu de cette scène puis Benoit nous emmène ailleurs, au bord d’un ruisseau, en randonnée, en promenade ou en visite d’un site particulier. Avec un interlocuteur qui ne sait probablement pas que ses paroles seront entendues par des inconnus ou bien en simple monologue, le temps de faire le point sur le podcast, un chantier en cours (car il est vitrailliste si j’ai bien compris), une réflexion personnelle ou un coup de cœur, régulièrement musical. Cet objet sonore autant peuplé de silences, de voix et d’accents que de bruits de feuillage, de vent ou d’échos d’églises reste une expérience chaque fois singulière, ni fauchée ni tape à l’œil, un moment de calme dans la tempête qui nous rappelle qu’un autre rythme est possible si on prend le temps de se poser.

Pendant qu’on imagine ces lieux, ces personnes et ces ambiances, Benoit, lui, à chaque intro, nous imagine en position d’écoute, tombant forcément juste pour au moins l’un des poditeurs, on réalise alors qu’on est plusieurs à partager ce moment, et c’est bien.

Informations pénibles mais pratiques:
Bimensuel | Entre 10 et 20 min| Site | iTunes | Podcloud | SoundcloudTwitter | Instagram

Publicités

Super héros


Vous aimez les capes? Vous aimez les sous-vêtements par dessus tout et surtout par dessus vos vêtements? Vous aimez les histoires de quotidien qui vire à l’extraordinaire? Ce podcast est fait pour vous.

Je me souviens de cette série conceptuelle de livres dont vous êtes le héros qui proposait au lecteur lambda de devenir extraordinaire en interagissant avec l’histoire pour lui faire prendre des tours surprenants. Super Héros c’est un peu pareil, on prend quelqu’un d’ordinaire on lui tend un micro et on le laisse dérouler une histoire qui, grâce au montage, à la production et au talent de sage-femme orale de Julien Cernobori prend des tours extraordinaires. Véritable hameçon pour l’oreille, l’histoire nous tire au fil de l’eau d’épisode en épisode et c’est presque frustrant d’arriver sur la rive après une dizaine d’étapes et attendre une saison supplémentaire. Ah oui, ça je l’ai pas dit, chaque saison, constituée d’à peu près une dizaine d’épisodes,  est consacrée à une personne et à son histoire. Une ambiance est posée par un habillage musical, sonore et un ton de voix particulier et donne cette impression de confession privilégiée mais sans voyeurisme. Un témoignage sensible livré sans fioritures ni malaise. On se retrouve très vite accro et on se dit que Binge Audio porte décidément bien son nom.

Informations pénibles mais pratiques:
Un épisode hebdomadaire par saison en cours mais les saisons elles-mêmes alors là, c’est plus flou |épisodes de 8 à 15 minutes | iTunes | Soundcloud | Le site de Super héros | Twitter | Facebook

Réf nécessaire

Si Colomb ne vous évoque qu’une partie du corps, Champollion une boisson sans alcool et Gengis Khan un financier libidineux, ce podcast est fait pour vous!

Premier avatar du label de podcasts Riviera Ferraille, le challenge était de taille pour joindre les rangs d’Henry Michel et de son Riviera Détente ! Le défi est relevé haut la main par Clément Andreoli, humoriste qui nous fait vivre l’Histoire par la voix de ceux qui l’ont faite.

Comédien hors-pair, muni de sa carte de bibliothèque et de Wikipedia, Clément retrace à la première personne les aventures des plus fameux personnages de notre histoire, le tout enrobé d’une production sonore aux petits oignons qui ne peut que tirer un peu plus sur les fossettes des poditeurs/trices. Les running-gags courent ainsi au fil des épisodes, quasiment aussi vite que la voix de Clément dans les aigus pour des parties « musicales » qui aident à faire passer le lourd fardeau de toutes ces informations capitales et, pour la plupart, véridiques. C’est chaque fois une véritable plongée au cœur de l’événement, loin du format didactique et pontifiant d’un cours magistral poussiéreux, ce serait plutôt comme balancer Stéphane Bern et Franck Ferrand en costume au cœur d’une scène de Sacré Graal. La réalité virtuelle n’est plus réservée aux jeux videos, entrez vraiment dans l’histoire avec vos gros sabots grace à Réf nécessaire!


Informations pénibles mais pratiques:

Tous les 15 jours (pendant la saison) | 15/20 minutes | Le site de Riviera Ferraille label de l’émission | Soundcloud | iTunes | Clément Andreoli sur twitter